Santé publique, santé en danger, Jean-Luc Migué

Conçu par l’Institut Turgot
Edition : Institut Charles Coquelin
Prix TTC : 15,00 €Pourquoi une nouvelle étude sur l’assurance maladie ? Parc que tous les précédents rapports qui ont inspiré les innombrables « réformes » de la « Sécu » n’ont provoqué que des échecs, et qu’il est grand temps d’opérer une vraie révolution dans notre manière de considérer le problème de la santé en France. C’est ce que propose l’Institut Turgot, avec cette étude rédigée par l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’économie de la santé, Jean-Luc Migué, « senior fellow » au Fraser Institute (Canada) et chercheur associé à l’Institut Turgot. Ce dernier montre, à l’aide des outils les plus rigoureux de l’analyse économique, que :
1- L’assurance maladie est d’ores et déjà engagée dans un processus de faillite financière pratiquement inéluctable dont les conséquences sociales désastreuses pèseront en priorité sur les plus démunis.
2 – Cette tendance étant intrinsèquement liée aux principes fondateurs de la « Sécu », la faillite ne pourra pas être évitée aussi longtemps que l’on n’acceptera pas de réexaminer ces derniers sans tabou.
3 – Ce que l’on appelle les « plans de sauvetage » de la « Sécu » ne font en fait que dissimuler une dégradation permanente de la qualité des soins et une augmentation vertigineuse de la pression financière pesant sur les individus et l’économie nationale.

L’auteur dissèque également avec une grande pédagogie les mensonges qui faussent le débat français sur la « Sécu » : le mythe français du « meilleur système de santé au monde », ou encore les descriptions apocalyptiques du système de santé américain (qui est loin d’être parfait mais dont les faiblesses résident rarement là où on les décrit).

Enfin, le Professeur Jean-Luc Migué esquisse ici des pistes sérieuses pour une réforme réaliste qui permette de reconstruire un nouveau système de santé à la fois efficace, juste et durable.

Economiste né au Québec, Jean-Luc Migué a été successivement professeur à l’Université Laval et à l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), chercheur à la Banque du Canada et au Conseil économique du Canada, membre de nombreux groupes de travail et a agi comme consultant auprès de plusieurs organismes publics et privés. Il est Senior Fellow de l’Institut Fraser et membre de la Société royale du Canada depuis 1977. Il a écrit de nombreux livres dont Le monopole public de l’éduction (1989) et Santé publique, santé en danger (2005).

Publicités