Actualité de Jacques Rueff, Gérard Minart

 Institut Charles Coquelin – 2007

Prix : 17€

Email : edschcoq@noos.fr

Il y a cinquante ans : le plan RUEFF

Une réussite toujours porteuse de  leçons d’actualité

L’année 2008 marque le cinquantenaire de deux événements qui ont fortement compté dans la vie politique française : le redressement institutionnel avec le vote en septembre 1958 d’une nouvelle Constitution créant la Ve République et le redressement économique avec l’adoption, en décembre de la même année, d’un plan d’assainissement qui va permettre à la France de sortir de la  situation d’endettement dans laquelle elle était plongée.

Le redressement institutionnel, c’est le général de Gaulle ;

Le redressement économique, c’est Jacques Rueff.

Profitant de « l’état de grâce » – autrement dit de la vague de confiance – qui accompagne le retour au pouvoir du général de Gaulle, Jacques Rueff lui propose un vaste et ambitieux plan d’assainissement financier, véritable monument de libéralisme appliqué, dont la qualité principale est la cohérence.

Cette alliance de la confiance et de la cohérence va se trouver à l’origine de l’une des plus éclatantes réussites de toute notre histoire économique, une réussite encore porteuse, aujourd’hui, cinquante ans après, de quelques grandes leçons toujours d’actualité.

L’ambition de ce livre est donc de montrer comment le plan Rueff a permis à la France de connaître, de 1958 à 1968, dix « super glorieuses » parmi les Trente Glorieuses.

Ancien élève de l’Ecole de journalisme de Lille, Gérard MINART a été rédacteur en chef et vice-président du Directoire du journal La Voix du Nord. Il se consacre aujourd’hui à des biographies de personnages historiques. Derniers ouvrages parus : Frédéric Bastiat, le croisé du libre-échange (L’Harmattan, 2004) et une biographie de l’économiste Jean-Baptiste Say (Editions Charles Coquelin, 2005).

Publicités